L’eau potable, essence de la vie

3,5 million de personnes au Niger ont accès à l’eau potable chaque jour grâce à la SEEN.

salle-telegestion

La production de l’eau potable est un processus qui nécessite une haute précision. Les étapes essentielles du processus sont les suivantes : le prétraitement (réservés aux eaux de surface),  la clarification, la neutralisation  et la désinfection.
De la prise d’eau (eaux de surface ou souterraines) jusqu’au robinet, le traitement de  l’eau se fait dans le respect des normes requises à tous les niveaux.
 L’eau fournie de la SEEN répond à l’ensemble des exigences sanitaires avant d’être distribuée aux consommateurs. Elle fait l’objet de traitement poussé et de contrôle rigoureux
 
Par ailleurs, La SEEN innove pour améliorer l’accès à l’eau potable dans l’ensemble du Niger à travers la mise en place des systèmes de télégestion qui permettent de contrôler à distance et en temps réel la production et la distribution de l’eau de Niamey, Tillabéry  Zinder et Agadez. D’autres sites seront équipés très prochainement de cet outil.
 
La contribution de la SEEN à l’accès à l’eau en quelques chiffres (2016)
  • Capacité de production : 225 400 m3 d’eau par jour
  • Nombre de personnes desservies : près de 3 500 000
  • Nombre d’abonnés : 204 114
  • Longueur de réseaux exploités : plus de 4476 km
  • Usines de traitement d’eau de surface : 4
  • Nombre de forages (profondeur entre 25 et 900 m) : 189
  • Nombre de château d’eau : 74
 
 
Avec 635 employés, La SEEN intervient sur l’ensemble du territoire à travers 54 centres urbains et semi-urbains. Elle distribue 200 millions de litres d’eau potable par jour aux populations
 
usine-de-goudel

 
Usine de Goudel
L’usine de traitement d’eau de Goudel représente à elle seule près de 75% de la production d’eau potable de la capitale nigérienne estimée à 115000m3 par jour soit 85000m3 pour Goudel. Elle a été mise en service en 1978 afin de répondre aux besoins en eau potable de la population de Niamey. Cette usine est composée de trois filières de capacités nominales respectives de 2500,30 000 et 30 000 m3. Une 4eme filière est en cours de construction pour renforcer la capacité de production.